Hell’s Paradise : Comment Kotaku est-il divisé ?

Hell's Paradise : Comment Kotaku est-il divisé ?

Alors que l’adaptation animée de Hell’s Paradise, récemment présentée en avant-première, promet d’être un grand succès, les fans ont naturellement commencé à poser des questions sur les personnages de la série.

Mais la série nous a également fait découvrir des aspects importants qui ne sont pas liés aux personnages eux-mêmes ; l’un d’entre eux sera le sujet de cet article. En effet, Kotaku, en tant que décor principal de la série, est exceptionnellement important, et cette île étrange a une structure géographique très spécifique, comme Hōko l’a expliqué à Gabimaru et aux autres.

Dans cet article, nous allons vous raconter ce que Hōko a dit, c’est-à-dire comment Kotaku est structuré et divisé dans le monde de Hell’s Paradise. La structure de l’île est importante pour comprendre le fonctionnement de certaines choses, c’est pourquoi nous avons décidé d’y consacrer un article entier.

Kotaku, également connue sous le nom de Shinsenkyō, est une île située dans les mers du sud-ouest, bien au-delà du royaume des Ryukyu. L’île est divisée en trois régions : Eishū, la région extérieure de l’île où vivent les Sōshin (il s’agit en grande partie d’une forêt) ; Hōjō, la région médiane de l’île, où nichent les Sōshin (il s’agit d’une vallée avec plusieurs établissements) ; et le Hōrai, la région intérieure et centrale, où vivent les Tensen (elle contient de nombreux temples).

Le reste de cet article se concentre sur la disposition de l’île de Kotaku dans le lore de Hell’s Paradise, ainsi que sur l’importance de cette disposition pour l’histoire du manga. Kotaku est le lieu principal de la série et le centre de tous ses événements, c’est pourquoi nous vous dirons tout ce que vous devez savoir. Mais attention, l’article est truffé de spoilers.

Kotaku est divisé en trois grandes régions

Les fans de Hell’s Paradise savent que l’intrigue du manga se déroule principalement sur une île connue sous le nom de Kotaku ; le nom plus courant de l’île est Shinsenkyō. L’île elle-même est située quelque part dans les mers du sud-ouest, bien au-delà du royaume des Ryukyu. Elle n’est pas très difficile à atteindre, mais en règle générale, il est impossible d’en repartir une fois qu’on l’a atteinte, du moins pas dans le même état qu’à l’arrivée.

L’île est recouverte d’un épais brouillard, et de nombreux monstres marins protègent les mers autour de l’île, attaquant et coulant tout navire qui veut la quitter. Il existe un moyen de quitter l’île, mais celui qui part doit passer par les vannes de l’Hōrai pour que les monstres marins le laissent passer.

Lorsque Gabimaru et les autres sont arrivés sur l’île, ils ne savaient pas que l’île avait un plan fixe, car ce plan n’est pas vraiment reflété dans la géographie de l’île elle-même, les frontières entre les régions étant assez fluides (à l’exception de la région centrale, qui est gardée par des portes, mais c’est une question d’architecture, pas de géographie ; s’il n’y avait pas de portes, on ne pourrait pas vraiment le dire). C’est pourquoi personne ne sait vraiment où ils se trouvent, et pour un étranger, il est pratiquement impossible de faire la différence.

Après avoir affronté Rokurōta et l’avoir tué, lorsque nos héros ont atteint le village de Hōjō et l’ont observé au-dessus d’une falaise, Gabimaru a d’abord senti que quelqu’un les regardait. L’espion était Mei, et après l’avoir rattrapée, Gabimaru et les autres ont été emmenés au village par Hōko et Mei. Hōko et Mei se sont montrées amicales et ont proposé de les guider jusqu’au village, et bien que Yuzuriha ait cru qu’il s’agissait d’un piège, ils l’ont tous persuadée de se joindre à eux.

En plus d’être amicaux, ces deux-là se révèlent être une source d’informations inestimable. En effet, Hōko fournit à Gabimaru et aux autres des informations sur l’île et sa géographie. Ils ont également révélé de précieuses informations sur les monstres de l’île, sur eux-mêmes et sur leurs futurs ennemis.

Après cette introduction, nous pouvons confirmer que l’île de Kotaku était divisée en trois grandes régions :

Après cette introduction, nous pouvons confirmer que l’île de Kotaku était divisée en trois grandes régions :

Après cette introduction, nous pouvons confirmer que l’île de Kotaku était divisée en trois grandes régions :

  • Eishū
  • Hōjō
  • Hōrai

Ce qui suit est une introduction en bonne et due forme à chacune des trois régions.

Eishū

Eishū est la première et la dernière région de Kotaku. Lorsqu’on arrive sur l’île, la première des trois régions circulaires où l’on met les pieds est Eishū. Cette région est très simple : elle englobe la plage où accostent les navires et la forêt environnante qui sert de protection aux régions intérieures de l’île.

Elle est riche en faune et en flore, et la plupart des monstres de rang inférieur de l’île habitent cette région et attaquent tous les intrus qui mettent le pied sur l’île. En termes de paysage, c’est une région vraiment magnifique, mais elle est aussi très dangereuse.

Hōjō

Hōjō est le nom de la deuxième région de Kotaku, le cercle du milieu dans sa structure circulaire spécifique. Hōjō est une grande vallée située sous les falaises de l’Eishū. La géographie de Hōjō est plus variée et moins riche en flore et en faune, mais on sait que certains monstres de rang inférieur nichent dans cette région.

La région se compose, plus précisément, de six vallées rocheuses, qui lui donnent l’apparence d’une fleur à six pétales, notamment avec le Hōrai comme centre. Contrairement à la première région, Hōjō compte quelques habitations, dont le village de Hōko ; ces habitations sont aujourd’hui inhabitées, mais étaient très vivantes il y a 1 000 ans.

Horaï

Hōrai est la région centrale et la plus importante de Kotaku. C’est également la plus petite région de l’île et elle est située en son centre, entourée et protégée par les deux autres régions. Il est exceptionnellement difficile d’y pénétrer, car elle est protégée par des portes, qui sont à leur tour gardées par les Tensen, qui servent de gardiens des portes de l’Hōrai.

Comme indiqué, les Tensen vivent dans l’Hōrai, de même que leurs étudiants et élèves ; les Dōshi, un groupe de monstres de rang supérieur autorisés à pénétrer dans l’Hōrai ; les autres monstres sont strictement interdits d’accès à cette région.

Le Hōrai est une très grande forteresse ressemblant à un palais, sur le modèle du célèbre palais d’Epang en Chine. Parce que la structure de base est celle d’un palais oriental traditionnel a été divisé entre un grand château intérieur et plusieurs structures extérieures.

Les Tensen vivent à l’intérieur du Hōrai, où ils s’entraînent et mènent leurs expériences, chacun ayant son propre palais. Le Banko est également situé à l’intérieur de l’Hōrai.

La partie intérieure du palais se compose du temple Bōchū Jutsu, du temple Taisoku, du temple Dō’in, du temple Shu’itsu, du temple Shūten, du temple Rentan et du temple principal, qui contient une section spéciale abritant le bassin.

Une nouvelle zone d’entraînement a également été construite à un moment donné dans le passé, et nous avons également la porte d’inondation souterraine, qui est, comme nous l’avons mentionné plus haut, le seul moyen sûr et approprié pour un étranger de quitter l’île.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *